L’éducation des Jeunes entrepreneurs et le renforcement des chaines de valeur Agricole par REJIPAQAM/ FOSCAR-Mali

Contexte

REJIPAQAM (Réseau des Jeunes Ingénieurs pour la Promotion de l’Assurance Qualité Alimentaire du Mali) est une entreprise qui regroupe comme son nom l’indique des jeunes universitaires ingénieurs dans les différents maillons de la chaine alimentaire. Elle a été créée et enregistrée en 2018 sous la forme Coopérative, est un réseau de jeunes scientifiques maliens engagés pour la promotion de la qualité dans les processus de production, de transformation, de commercialisation et de consommation des produits locaux de qualité. REJIPAQAM s’attache au respect des standards nationaux et internationaux en matière de l’Assurance Qualité dont la principale référence est L’Organisation Internationale de la Standardisation (ISO). La création de REJIPAQAMa été accompagnée par FOSCAR-Mali plateforme Nationale des Acteurs maliens du Conseil Agricole et Rural dans sa stratégie de s’aligner sur la Politique de Développement Agricole (PDA), le Programme National d’Investissement pour la Sécurité Alimentaire(PNISA), la Loi d’Orientation Agricole (LOA) et la politique agricole régionale de l’Afrique de l’Ouest qui découle du PDDAA (Programme Détaillé du Développement de l’Agriculture en Afrique). Cet accompagnement d’inscrit dans la mise en œuvre de son plan stratégique 2010-2020 de s’engager pour la professionnalisation du Conseil Agricole au Mali et la promotion de l’entreprenariat agricole chez les jeunes ruraux. Le Mali est membre de l’ISO, du programme d’harmonisation des normes de la CEDEAO (ECOSHAM), de la politique qualité de la CEDEAO (ECOQUAL) et la politique qualité UEMOA.

Dans ce contexte, le REJIPAQAM en partenariat avec FOSCAR-Mali, l’Agence Malienne de Normalisation et de Promotion de la Qualité et Agri Profocus Mali, la Direction Nationale de l’Industrie, l’Institut des Sciences Appliquées (ISA) de Bamako, a initié une étude en 2018- 2019 sur «l’ analyse de la croissance des expériences de start-up dans l’entrepreneuriat agricole jeune dans les grandes villes et dans le milieu rural».

La problématique des jeunes

Depuis quelques années, plusieurs jeunes maliens essentiellement des jeunes diplômés s’engageront dans l’entreprenariat agricole. Bénéficiant de l’accompagnement du Gouvernement, des partenaires techniques et financiers et des institutions de microfinances dans certains cas. Cependant selon une étude initiée par la BAD en 2012, sur 100 demandes de financement des jeunes auprès des institutions financières, d’après Soumano (2013), seulement trois (3) ont été acquises. Ce doute se confirme chez beaucoup de jeunes entrepreneurs ayant bénéficiés de l’accompagnement de projets et programmes du gouvernement et des PTF.

Atelier de renforcement de capacité des jeunes entrepreneurs du REJIPAQAM en partenariat avec le Réseau AgriProFocus- Mali

L’une des principales raisons de l’incapacités des jeunes à maintenir leurs produits sur le marché, pour pouvoir concurrencer les produits alimentaires importés réside dans le non-respect des normes de qualité. De plus en plus, les produits importés sont plus prisés par les populations. Même si certaines études mettent en doute la qualité des produits importés par rapport aux produits nationaux, surtout pour les jeunes entrepreneurs, il devient nécessaire d’approfondir l’analyse pour mieux comprendre les connaissances, attitudes et pratiques des jeunes entrepreneurs dans le respect des normes et qualité. 

 En initiant cette étude, REJIPAQAM entend améliorer la part de marché des jeunes entrepreneurs par l’identification des BAPs, de proposer des stratégies pour les surmonter et développer essentiellement des modules de formation et coaching des jeunes entrepreneurs, essentiellement dans le domaine de la transformation agroalimentaire à Bamako et dans les environs.

Des formations et sensibilisations pour aider les jeunes

Sur la base des résultats d’études qui ont confirmés que les jeunes entrepreneurs ont besoins d’amélioration dans les domaines de l’assurance qualité, de la traçabilité, de l’emballage, des mécanismes de mise sur le marché des nouveaux produits agricoles, le REJIPAQAM avec ses partenaires a sélectionné 25 entreprises bénéficiaires d’une série de formation en cascade. Les formations ont porté sur les modules de bonnes pratiques de fabrication, d’hygiène, de stockage, de transport et de conditionnement des denrées alimentaires, d’hygiène et de sécurité des denrées alimentaires, de HACCP (Hazard Analysis and Critical Control Point). D’autres modules ont porté sur la nutrition et la sécurité alimentaire, les procédures de labélisation et de brevetage des produits alimentaires, les procédures d’autorisation de mise sur le marché des denrées alimentaires des aliments pour animaux et des additifs alimentaires (AMM).

La mise en réseau des unités agroindustrielles et les structures impliquées dans la gestion de la sécurité sanitaire des aliments au Mali, la technique  de fabrication de certaines denrées alimentaires tels que les jus, yaourt, fromage, fonio précuit, biscuits, les boissons gazeuses, la djouka, le couscous aux feuilles, la rizrioyaly et les gâteau.

REJIPAQAM avec ses partenaires stratégiques ont en marge de ces formation, organisé des journées de sensibilisation pour la promotion de la qualité des produits alimentaires pour le marché local. Ces journées de sensibilisation ont porté sur l’animation des émissions radios, le soutien de et la participation des jeunes entrepreneurs accompagnés à des foires tels que « Made in Mali ».

Stand de l'entreprise SIRA DELICE lors du Salon de L'entrepreneuriat FEMININ de Bamako ( FEMINIA)

Des résultats prometteurs pour les jeunes

Les résultats obtenus lors de ces différentes activités attestent que la promotion de l’entreprenariat des jeunes nécessite un engagement et un accompagnement régulier sur l’ensemble des maillons de la chaine de valeur par un conseil agricole et rural innovant.  REJIPAQAM donne force à la stratégie innovante de conseil agricole initiée par FOSCAR-Mali qui démontre que le conseil Agricole peut être aussi source d’emploi pour les jeunes. Si la majorité des 25 jeunes sélectionnés et accompagnés arrivent à maintenir leurs attitudes dans l’application des bonnes pratiques, ils parviendront à faire de leurs entreprises de référence.

SIRA-DELICE à reçu le deuxième meilleur le deuxième Prix de la SOACHIM ( « Société Ouest Africaine de la Chimie ») lors de la 20ème édition Scientifique d'Afrique organisée a Bamako, au Mali.

Lors de la 20ème édition Scientifique d’Afrique organisée à Bamako, au Mali, l’une des membres du réseau des jeunes entrepreneurs, Mme Konaré, Sira Danioko, promotrice de l’entreprise Sira DELICE, a remporté le deuxième Prix de la SOACHIM (Société Ouest Africaine de la Chimie).