Supported by   

Afaas internal header

Le FIDA engagé dans l'amélioration des services de conseil agricole

Le Conseil agricole à travers les continents est confronté à des défis techniques, sociaux, et au changement climatique. Selon les experts, de nouveaux mécanismes fondés sur le marché sont nécessaires pour assurer le pluralisme dans l'exécution du conseil agricole en fonction de la demande. L'une des principales conclusions de l'évaluation institutionnelle menée au sein du réseau du Forum Mondial pour le Conseil Rural (GFRAS) a révélé les problèmes systémiques qui entravent le flux des connaissances entre les acteurs de la chaîne de valeur.   Ces dernières années, le GFRAS et les réseaux régionaux (AFAAS, APIRAS, RELASER...) ont mis en place des mécanismes pour structurer et renforcer la prestation des services de conseil agricole. 

En tant que bailleur de fonds clé du Conseil agricole, le FIDA a fait du conseil rural pour les petits exploitants agricoles et leurs organisations l'un de ses principaux domaines prioritaires de financement en 2018. Afin d'atteindre ses objectifs, le FIDA a développé, en collaboration GFRAS, un programme dénommé : Offrir des services de conseil agricole au dernier kilomètre : améliorer l'accès des petits exploitants à l'innovation et à des services de vulgarisation pluralistes et axés sur la demande.  Le financement du Programme par le FIDA est placé dans le cadre d’une intervention plus large et à long terme qui sera cofinancée, par l’Union Européenne, la GIZ, ainsi que des contributions de la Coopération suisse pour le développement et de Heifer International. Le financement du FIDA couvre une période de 5 ans. La mise en œuvre sera effective dans trois continents par   AFAAS (Afrique), APIRAS (Asie) et RELASER (Amérique latine).

L'objectif du Programme est de contribuer à l'amélioration des revenus, à l'établissement de liens durables avec le marché et à la réduction de la vulnérabilité climatique des petits exploitants agricoles (femmes, hommes et jeunes), grâce à des plans de renforcement des capacités visant à développer un éventail de compétences dans l'ensemble des chaînes de valeur, des compétences techniques aux compétences sociales et commerciales en passant par la communication (en utilisant des modules spécifiques du Kit d’Apprentissage du Nouveau Conseiller ).

La stratégie du Programme est d'organiser les prestataires de services du Conseil agricole public, privé et semi-privé par le biais de plates-formes de partenariat public-privé (PPP) et de les renforcer avec de solides compétences commerciales et axées sur le marché et une diversité d'outils leur permettant de s'engager directement auprès des petits exploitants agricoles (particuliers et organisations). Le point d'entrée du Programme dans les 3 continents est les Fora nationaux, un modèle de PPP plate-forme développé par AFAAS et qui est adopté par les autres organisations sœurs.

Au pic de sa mise en œuvre, le Programme devrait atteindre un nombre total de bénéficiaires directs d'environ 14 000 à 16.000 prestataires de services répartis dans 18 pays dans les trois continents. Les bénéficiaires indirects sont estimés à pas moins de 1,4 million d'agriculteurs et pourraient atteindre jusqu'à 5 millions d'agriculteurs en fonction du nombre moyen d'exploitations agricoles desservies par les prestataires de services.

 

Our Contacts

House No. 25, Kigobe Road, Minister’s Village-Ntinda

P.O. Box 34624 Kampala, Uganda
Tel: +256 312 313400

Follow us